ODA Info du 12 mars 2018

Un marché dans l’attente de la confirmation des prévisions climatiques aux USA et en Amérique du Sud.

Par | Publié le

Le blé américain a évolué autour de l’équilibre aujourd’hui. Les conditions climatiques devraient rester très sèches cette semaine dans la zone de production américaine de blé HRW mais les prévisions annoncent des pluies à 15 jours. Ces prévisions restent toutefois très changeantes, ce qui explique que le marché n’enregistre pas de fort mouvement de repli pour le moment.

L’appel d’offre algérien pour l’achat de blé tendre (livraison juin) relance la demande en blé européen, et notamment en blé français, ce qui a limité la baisse d’Euronext. Dans un contexte de stabilité de la parité eurodollar, ce dernier termine proche de l’équilibre, à l’exception de l’échéance mars-18 qui clôturait aujourd’hui.

Du côté du maïs, Chicago évoluait proche de l’équilibre malgré la vente de 365KT de maïs par les exportateurs américains aujourd’hui, et consolidait ainsi ses gains de la semaine passée. Le maïs européen a continué de profiter du contexte international porteur, notamment la hausse des prix en Ukraine, pour s’apprécier légèrement.

Sur le complexe oléagineux, les cours de la fève, du tourteau et de l’huile de soja sont restés proches de l’équilibre sur le marché de Chicago face au retour des perspectives de pluies en Argentine. En effet, les prévisions de précipitations semblent se confirmer sur la semaine à venir  en Argentine. Néanmoins, ces pluies seront très hétérogènes et insuffisantes pour résorber le déficit hydrique.

Au niveau de l’huile de palme, la publication du rapport du MPOB a montré une légère contraction du stock entre janvier et février de 2,9% alors que les opérateurs de marché tablaient sur une baisse de 7%. Parallèlement, la dynamique d’export sur les 10 premiers jours de mars ne semble pas montrer d’amélioration avec une baisse de 19% par rapport à la même période en février. Malgré ces éléments plutôt baissiers, les cours du palme ont terminé la journée proches de l’équilibre.

Les cours du colza ont quant à eux été sous pression sur le marché européen malgré le retour des risques climatiques. En effet, une nouvelle vague de froid est attendue à partir du weekend prochain avec des températures attendues jusqu’à -8°C en Roumanie et -4°C en France.

Primes en €/T sur le rendu portuaire :

• Rouen : 0 (-0,5) blé avril-mai / -14 colza mars-avril / +6,25 (+0,25) orge avril-juin

• La Pallice : +1 blé mars-avril / -0,5 maïs mars-juin