ODA Info du 12 septembre 2018

Repli des céréales suite à la publication du rapport de l’USDA

Par | Publié le

Avant la publication de l’USDA, les cours du blé ont évolué en hausse de part et d’autre de l’Atlantique. Pour une fois, le marché semblait s’être un peu intéressé à la publication du bilan français de FranceAgriMer. Le stock fin est ressorti à son niveau le plus bas depuis 5 ans en blé (2,5MT) et 11 ans en orge, ce qui a apporté du soutien sur les cours une large partie de la journée. En parallèle, un appel d’offres de l’Egypte a rythmé la séance. Le GASC est passé aux achats pour 235KT de blé russe.

En fin de journée, le rapport de l’USDA a nettement inversé la tendance. En effet, l’institution a révisé en hausse le stock de fin de campagne au niveau mondiale pour les campagnes 2017/18 et 2018/19, alors que les opérateurs tablaient sur une baisse. Alors que les récoltes de blé de printemps sont loin d’être terminées en Russie, l’USDA a révisé en hausse la production russe de 3 MT à 31MT. Les exports russes ont été laissés inchangés à 35MT de blé. Dans ce contexte, les cours du blé ont fini la séance en baisse.

Du côté du maïs, le rapport de l’USDA a également déçu les opérateurs. La production américaine a été révisée en hausse de plus de 6MT ce qui est venu alourdir le bilan américain et mondial. Ainsi, les cours du maïs évoluaient en nette baisse à Chicago suite à la publication du rapport.

Sur le complexe oléagineux, après avoir passé une grande partie de la journée en baisse, les cours de la fève terminent la journée en légère hausse. Pourtant, les éléments de l’USDA n’ont pas été réellement porteurs pour les cours de la fève avec une hausse du stock mondial sur l’ancienne et la nouvelle campagne. Le seul point positif sur la fève reste la légère baisse du stock US sur la campagne 2017/18 grâce à la hausse de la trituration et la légère hausse des exports.

L’autre élément de la journée a été la publication du rapport du MPOB. Celui-ci a montré une hausse du stock de palme en Malaisie sur le mois d’août par rapport à juillet en raison d’une hausse de la production de 7,9% et d’un recul des exports de 8,1%.

Primes en €/T sur le rendu portuaire :

• Rouen : +2 (-1) blé livraison oct.-déc. / -10 colza septembre / +4 orge oct.-déc.

• La Pallice : +2 (-1) blé oct.-déc. / -3 maïs oct.-nov.