ODA Info du 13 mars 2019

Hausse du blé sur Euronext suite à la révision en baisse du stock français

Par | Publié le

Sur le marché du blé, après le fort mouvement d’hier, les cours à Chicago ont évolué en baisse aujourd’hui. La tempête hivernale qui traverse actuellement les Etats-Unis devrait apporter de bonnes précipitations dans les zones de blé d’hiver.  

Pour une fois, le blé Euronext n’a pas suivi le mouvement de son homologue américain. La publication du bilan mensuel de FranceAgriMer a soutenu le blé européen en dépit de la baisse de Chicago et de la hausse de la parité eurodollar. En effet, FranceAgriMer a revu de façon significative le stock fin français par rapport au mois dernier (-550KT à 2,45MT, soit un niveau tendu) suite à la révision en hausse des exportations vers les pays-tiers à 9,5MT (+650KT). De plus, l’institution a laissé entendre que les exports pourraient encore être rehaussés par la suite.

Au niveau du marché du maïs, les cours américains évoluaient en hausse en fin de séance européenne. En effet, une compagnie américaine d’analyse (Allendale) estime les surfaces semées pour 2019/20 en dessous des premières projections de l’USDA. Sur Euronext, le maïs termine la séance en hausse dans le sillage du blé, malgré la révision en hausse du stock 2018/19 de maïs français par FranceAgriMer (+200KT).

Du côté de l’orge, signalons le retour de la Chine sur l’origine française avec un bateau de 60KT annoncé.

En ce qui concerne l’actualité commerciale, la Tunisie est passée aux achats pour du blé tendre (92KT), du blé dur (42KT) et de l’orge (25KT) et l’Iran a contractualisé pour 200KT de maïs, 200KT d’orge et 200KT de tourteaux de soja. Par ailleurs, des acheteurs coréens ont lancé un appel d’offres pour l’achat de 80KT de blé australien et US et Taiwan a acheté 65KT de maïs argentin.

Sur les oléagineux, les cours du soja sur le marché de Chicago évoluaient en hausse à la clôture d’Euronext. En effet, la société américaine d'analyse  Allendale estime la surface de soja semée en 2019 aux USA à 84,23 millions acres, soit légèrement au-dessous des estimations de l’USDA à 85 millions acres et en baisse de 5,5% par rapport à l’année dernière.
De son côté, l’huile de palme a atteint son plus bas niveau depuis 3 mois, face à une baisse de la demande indienne en raison d’une hausse de la production locale des oléagineux attendue. 
Pénalisés par la baisse du palme, du canola et la hausse de la parité eurodollar les cours du colza terminent la journée en baisse. 

 

Primes en €/T sur le rendu portuaire:

• Rouen : +4 blé livraison mars-avril / -6 colza avril-juin / -12 (+1) orge mars-mai
• La Pallice : +3 blé mars-mai / -1 maïs mars-juin