ODA Info du 25 mars 2019

Rebond des marchés de part et d’autre de l’Atlantique

Par | Publié le

En ce qui concerne le marché des céréales, les opérateurs ajustaient leurs positions sur les marchés américains, entraînant les cours du blé et du maïs US à la hausse. Les conditions pour les semis de printemps US restent sous surveillance, notamment le niveau des eaux dans les Etats producteurs de maïs récemment touchés par les inondations, ainsi la couverture neigeuse dans le Dakota du Nord, premier Etat américain producteur de blé de printemps. 
Les céréales européennes ont suivi le mouvement du marché américain, à l’exception de l’échéance Mai-19 qui termine la journée proche de l’équilibre, malgré les exports européens qui poursuivent leur reprise (401KT nouvellement déclarées dans les douanes cette semaine). Les échéances du blé pour la campagne 2019/20 ont trouvé du soutien supplémentaire dans le développement des conditions sèches en Europe. En effet, aucune précipitation n’est attendue en Europe de l’Ouest pour les 15 prochains jours ce qui devrait contribuer à accentuer le déficit hydrique. 
Au niveau de l’orge, notons que l’Arabie Saoudite est passée aux achats pour 730KT suite à son appel d’offres de la semaine passée, pour un prix moyen d’achat de 212$/T CIF pour des livraisons mai/juin.  

Sur les oléagineux, la journée a été marquée par le rebond des cours du canola de plus de 1% suite au décrochage enregistré vendredi.

Sur le marché de Chicago, les cours de l’huile de soja se reprenaient sur la séance face à la légère reprise des cours du pétrole et la baisse du dollar. Sur la fève et le tourteau de soja, la hausse a été plus limitée au moment de la clôture d’Euronext. Bien que les inquiétudes persistent sur les pertes de stocks de soja aux USA suite aux inondations, l’arrivée de la récolte sud-américaine contient le potentiel de reprise.

De son côté, le palme s’est replié malgré des statistiques d’export favorables en Malaisie sur les 25 premiers jours de mars (+12,4% par rapport à la même période en mars).

Face  à la reprise des cours du canola, les cours du colza ont évolué en hausse sur la séance mais de façon plus limitée que son homologue canadien.
 

Primes en €/T sur le rendu portuaire:

• Rouen : +4 blé livraison mars-avril / -6 colza avril-juin / -8 (+2) orge mars-mai
• La Pallice : +3 blé mars-mai / -1 maïs mars-juin