ODA Info du 6 décembre 2018

Baisse du blé malgré le retour aux achats de l’Egypte

Par | Publié le

Du côté des céréales, la séance du jour a été marquée par l’appel d’offres égyptien. Ce dernier intervient alors que les opérateurs se questionnent de l’impact des retards de payement des précédents achats du GASC. Le pays a acheté 350KT de blé, d’origines russe et ukrainienne. Contrairement aux deux derniers appels d’offres, aucun bateau américain n’a été proposé à la vente. Dans ce contexte, les cours du blé américain évoluaient en baisse en fin de séance européenne. Le blé Euronext a suivi le mouvement, à l’exception de l’échéance décembre-18 qui clôture très prochainement (lundi 10/12).

En parallèle, StatCan (bureau des statistiques canadiennes) a publié son estimation de production pour la campagne 2018/19. La production de blé est ressortie supérieure aux attentes à 31,77MT, soit 1,7MT au-dessus du niveau de 17/18. 

Outre l’Egypte, l’activité commerciale a été assez importante aujourd’hui. Les importateurs thaïlandais ont acheté 68KT de blé fourrager, la Jordanie a lancé des appels d’offres pour l’achat de blé et d’orge, alors que l’Algérie a acheté 40KT de maïs. Les cours du maïs américains étaient proches de l’équilibre en fin de séance européen malgré la baisse du blé et du soja US. Les ventes d’environ 200KT de maïs US à destination du Mexique ont limité la pression sur ce marché.

Sur les marchés oléagineux, les cours du complexe soja ont une nouvelle fois évolué en baisse aujourd’hui. Les opérateurs perdent patience face à l’absence du retour de la Chine à l’achat sur le marché US.

De leur côté, les cours du palme se sont légèrement repris face à la baisse des perspectives de production saisonnière en Asie du Sud-Est qui pourrait limiter la reprise des stocks dans les prochains mois.

Les cours du canola canadien évoluaient en hausse à la clôture d’Euronext suite à la publication des estimations de production de StatCan. Le bureau des statistiques canadienvoit la production pour la campagne 2018/19 à 20,3Mt contre 20,6Mt attendues par les opérateurs.

Malgré la reprise de la graine canadienne, les cours du colza ont évolué en baisse sur la séance, pénalisés par le soja, le pétrole et la parité eurodollar.

Primes en €/T sur le rendu portuaire :

• Rouen : +2 (-0,5) blé livraison jan.-mars / -2 colza jan.-mars / +3 (+1) orge jan.-mars

• La Pallice : +2 blé jan.-mars /  +1 maïs déc.- jan.