ODA Info du 8 février 2019

Des rapports de l’USDA sans incidence sur le marché

Publié le

La journée a été marquée par la publication de plusieurs rapports de l’USDA : rapport mensuel, surfaces de blé 2019 et stocks trimestriels. Ces rapports n’ont pas apporté de volatilité importante sur les marchés. 


Sur les céréales, les principales évolutions ont été la révision en baisse de 5MT de la production de maïs américains et la révision en hausse de la production argentine de 3,5MT.
Notons que les surfaces 2019 de blé d’hiver ont aussi été publiées, elles ressortent en baisse 4% par rapport à l’année dernière, mais en hausse de 2% par rapport aux attentes.

Sur les oléagineux, l’USDA a revu en baisse la production brésilienne de soja de 5Mt, dans les attentes du marché, face aux conditions sèches des derniers mois. Parallèlement, la production US a été revue en baisse de 1,52Mt suite à un réajustement de la surface récoltée et des rendements. 
Parallèlement, des réajustements importants ont été réalisés sur les stocks sud-américains des deux dernières campagnes face à la forte dynamique d’exportation du Brésil vers la Chine qui a asséché progressivement les disponibilités alors que l’Argentine est passée importatrice nette en deuxième partie de campagne ce qui signifie que ses stocks étaient surestimés.
Les stocks de fève de soja aux niveaux mondial et américain sont ressortis en dessous des attentes mais n’ont pas eu de grandes influences sur le marché de la fève et du tourteau de soja qui évoluaient proches de l’équilibre à la clôture d’Euronext. 


De leur côté, les huiles ont évolué en baisse, pénalisées par la nouvelle baisse du pétrole à 61,8$/bl en qualité Brent.
Face à la nouvelle baisse de la parité eurodollar sur la séance à 1,133$, les cours du colza européen ont résisté à la pression des huiles pour terminer à l’équilibre. 


Par ailleurs, la France a de nouveau vendu du blé sur l’Egypte. En effet, suite à son appel d’offres, le pays a acheté 300KT de blé dont 120KT de français, 120KT d’US et 60KT d’ukrainien. 

Notons que le ministre de l’agriculture russe va rencontrer les exportateurs de céréales le 11 février prochain. Cette rencontre s’inscrit dans la volonté du gouvernement de maintenir des prix intérieurs raisonnables.

 

Primes en €/T sur le rendu portuaire:
• Rouen : +1 (-1) blé livraison jan.-mars / -5 (-1) colza fèv.-mai / -18 (-3) orge jan.-mars
• La Pallice : +1,5 blé jan.-mars / 0 maïs jan.-mars