ODA Info du 8 mars 2019

Un rapport USDA sans grande incidence sur les cours

Par | Publié le

L’actualité de la journée a été principalement tournée vers le rapport de l’USDA. Du côté du blé, malgré la révision en baisse de l’objectif d’export américain (-1MT) et la hausse du stock 2018/19 aux USA, les cours à Chicago ont évolué en hausse suite à la publication du rapport. Les opérateurs semblaient s’attendre à des chiffres plus négatifs que cela, au regard de la réaction du marché. Par ailleurs, le stock au niveau mondial a également été révisé en hausse. Le blé Euronext termine quant à lui la dernière séance de la semaine en baisse, face à la reprise de la parité eurodollar.

Par ailleurs, en ce qui concerne le commerce international du blé, la Turquie a lancé un appel d’offres pour 290KT (livraisons fin mars-début avril), les Philippines ont acheté 40KT de blé australien (livraisons mai), et l’Algérie est passée aux achats pour 300KT de blé dur (livraisons avril).

D’autre part, notons que les exports français du mois de janvier ont été publiés. Pour le blé,  529KT ont été exportées vers les pays-tiers, et 652KT vers l’Europe. En cumulé sur la période juillet/janvier, les exportations françaises de blé vers les pays-tiers ont été en hausse de 14% par rapport à la campagne 2017/18.

Au niveau du maïs, les cours à Chicago étaient proches de l’équilibre en fin de séance européenne. Les exports US ont été révisés en baisse (-2,1MT) ce qui a conduit à une hausse du stock fin 2018/19. A l’inverse, le stock mondial a été revu en baisse sous l’effet d’une hausse de la consommation.

Sur les oléagineux, les cours de soja étaient orientés en baisse sur le marché, malgré des ventes de soja US de 1,16MT vers la Chine. En effet, les importations chinoises de soja sur le mois de février sont ressorties à 4,46MT, soit en baisse de 17% par rapport à février 2018, ce qui a apporté de la pression sur les cours du soja. De plus, dans son rapport d’aujourd’hui, l’USDA a baissé la trituration chinoise de 1MT avec le développement de la peste porcine africaine. La production mondiale a été revue en baisse 900KT principalement au Brésil (-0,5MT) à 116,5MT (soit un niveau supérieur aux attentes des opérateurs) et au Paraguay (-500KT) . En parallèle, le ministère argentin de l’Agriculture estime la production de soja 2018/19 à 54MT (l'USDA est à 55MT). 
Du côté des huiles, dans le sillage du pétrole, les cours de l’huile de palme ont évolué en baisse. En effet, les prix de l’or noir chutaient face aux importations chinoises de pétrole décevantes sur le mois de janvier. L’huile de soja a poursuivi le même mouvement. 


Du côté de l’Europe, Coceral  estime la production 2019/20 à 18,5MT, soit en baisse de 6% par rapport à 2018/19. Malgré la baisse du complexe soja et des huiles, les cours du colza terminent la journée à l’équilibre. Notons par ailleurs, qu’un accord a été trouvé chez Saipol, ce qui a mis fin au mouvement de grève.  

 

Primes en €/T sur le rendu portuaire:

• Rouen : +3,5 (-0,25) blé livraison mars-avril / -6 colza avril-juin / -15 (+1) orge mars-mai
• La Pallice : +2,5 blé mars-mai / -2 (-1) maïs mars-juin