ODA Info du 25 avril 2019

Hausse du colza portée par le pétrole, la baisse de production en Europe et la parité eurodollar

Par | Publié le

Du côté des oléagineux, après 3 jours de baisse, les cours de la fève de soja repartaient en légère hausse aujourd’hui à la fermeture d’Euronext. A 596KT, les ventes hebdomadaires US à l’export de soja sont ressorties dans les attentes des opérateurs. 
Malgré la fermeté du pétrole, les cours de l’huile de palme évoluaient en baisse sur la séance. Les exportations malaisiennes de palme sur les 25 premiers jours d’avril sont ressorties en hausse de seulement 1,4% comparé à la même période de septembre.
Les cours de l’or noir continuaient de se renchérir aujourd’hui autour des 75$ par baril de Brent, toujours face aux inquiétudes sur la limitation de l'offre mondiale provoquées par les sanctions américaines contre l’Iran. 
Les prix du colza évoluaient en hausse marquée aujourd’hui, portés par la baisse de la parité eurodollar, le rebond du pétrole et des chiffres de production en Europe. En effet, la Commission européenne a révisé à la baisse de 675KT à 19MT la production européenne de colza pour 2019/20. 

Du côté du commerce international des céréales, après son appel d’offres de la vieille, la Tunisie est passée aux achats pour 92KT de blé (livraisons fin mai/début juillet). En parallèle, l’Arabie Saoudite a lancé aujourd’hui un appel d’offres pour l’achat de 600KT de blé meunier de haute qualité (livraisons juillet/septembre) et la Turquie a acheté 300KT de maïs (livraisons mai/juin). En ce qui concerne les ventes hebdomadaires US à l’export, elles sont ressorties conformes aux attentes à 425KT en blé et 780KT en maïs, au titre de la campagne 2018/19.  

Sur le marché de Chicago, les céréales évoluaient proches de l’équilibre avant la fin de séance européenne. L’IGC a revu son estimation de production de blé russe 2019/20 en hausse de 2,4MT à 79,5MT et l’analyste russe IKAR estime quant à lui la production à 80,1MT. La révision à la hausse de la production de blé russe pour 2019/20 semblait cependant être déjà intégrée par le marché. De leur côté, le blé et le maïs européens clôturent la séance en légère hausse, aidés par un nouveau décrochage de la parité eurodollar. Cette dernière a atteint aujourd’hui son plus bas depuis juin 2017 face à une statistique américaine positive qui a soutenu le dollar.

 

Primes en €/T sur le rendu portuaire:

• Rouen : +2,5 blé livraison avril / -6 colza avril-juin / -17 orge juillet-août

• La Pallice : +1,5 blé mai-juin / -1 maïs avril-juin